Georges Martin: «La politique étrangère de la Suisse est de moins en moins lisible»

L’ancien secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Georges Martin était l’invité de Grégoire Barbey dans l’émission Paroles publiques sur Radio Tonic.

L’ancien numéro trois du Département fédéral des affaires étrangères a livré son analyse des tergiversations du Conseil fédéral sur le dossier des relations entre la Suisse et l’Union européenne. Il dénonce également les changements d’attitude de la Suisse sur des dossiers qu’elle a contribué à faire aboutir tout en refusant de les signer. C’est le cas notamment du Traité de non-prolifération des armes nucléaires et du Pacte des migrations. Selon Georges Martin, la Suisse met dangereusement en péril sa tradition de puissance neutre.

Il a également parlé de son ancien chef de département, le conseiller fédéral libéral-radical Didier Burkhalter qui a démissionné à l’automne 2017.

Partager cet article

Share on facebook
Facebook 0
Share on google
Google+ 0
Share on twitter
Twitter
Share on print
Imprimer
Share on email
Email

Laisser un commentaire