Le salaire du directeur des HUG a été réévalué

Le bureau du conseil d'administration des Hôpitaux universitaires genevois a accepté à l'unanimité fin 2020 d'augmenter le salaire de Bertrand Levrat à 450'000 francs.
Grégoire Barbey

Le salaire du directeur général des Hôpitaux universitaires genevois (HUG) Bertrand Levrat a été augmenté en fin d’année dernière. Avec cette réévaluation salariale, le montant annuel perçu par Bertrand Levrat passe de 379’595 francs à 450’000 francs, selon des informations de L’Affranchi, confirmées par le service de presse des HUG. La décision a été validée à l’unanimité par les membres du bureau du conseil d’administration.

Le salaire du directeur général des HUG n’avait pas été réévalué depuis 2013. Mais comment une telle augmentation se justifie-t-elle? L’institution y répond ainsi par écrit in extenso: «le salaire du directeur général était largement en dessous de ceux pratiqués dans le secteur de la santé en Suisse. Le nouveau salaire proposé se rapproche, sans pour autant s’y calquer, aux salaires de la fonction d’un directeur général d’hôpital universitaire. A titre d’exemple, le salaire public du directeur de l’Inselspital de Berne est de 670’000 francs par an. Comme souhaité par la LAMal, les HUG sont aujourd’hui également considérés dans leur gestion au même titre qu’un hôpital privé exigeant des qualités managériales similaires. De plus, les responsabilités du directeur général des HUG ont considérablement augmenté ces dernières années, avec notamment l’intégration des cliniques de Joli-Mont et de Crans-Montana. Pour mémoire, le budget des HUG dépasse 2 milliards de francs dont 1,3 milliard provient de recettes propres et le nombre de collaborateurs.trices, avec les engagements liés au COVID, est de près de 14’000 personnes. Si l’on considère le personnel sous gestion, il s’agit de la plus grande entreprise du Canton. En termes de performance, les HUG figurent aujourd’hui dans la liste des 30 meilleurs hôpitaux du monde. L’implication personnelle de Bertrand Levrat, non seulement aux HUG où il est reconnu dans ses fonctions, mais également auprès des fondations Campus Biotech, Wyss, ISREC notamment, a contribué à créer une dynamique positive et l’apport de fonds privés en faveur des patient.es et de la recherche. Enfin, la gestion par le directeur général des HUG de la crise du COVID a été exemplaire et a nécessité un engagement personnel hors-normes. Pour toutes ces raisons, à l’unanimité, le bureau du Conseil d’administration des HUG a décidé cette augmentation. Le Conseiller d’Etat Mauro Poggia en est informé ainsi que le Conseil d’Etat».

Est-ce qu’une telle augmentation dans les circonstances actuelles de la pandémie est opportune? Interrogé par téléphone, le service de communication précise qu’à ce sujet, il s’en tient aux explications fournies par écrit.

Pour mémoire, plusieurs institutions publiques genevoises ont récemment été épinglées par un rapport du service d’audit interne de l’Etat de Genève dont la chaîne de télévision Léman Bleu en avait révélé les grandes lignes. Les griefs concernaient certaines primes versées aux dirigeants de l’IMAD, de l’Hospice Général et des HUG pour la période 2018-2019. Une partie des montants versés à titre d’indemnités n’était pas conforme aux règles en vigueur. Le Conseil d’Etat, en réaction à ces informations, avait annoncé exiger des institutions qu’elles mettent immédiatement fin à ces pratiques.

Partager cet article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on print
Imprimer
Share on email
Email

3 réponses sur “Le salaire du directeur des HUG a été réévalué”

  1. Le salaire effectif de notre famille (après payement des impôts et de la taxe LAMAL) a lui massivement baissé depuis 2015 suite aux augmentations massives de la LAMAL. Si c’est pour payer des salaires de 450’000.-/année – sans nous donner en plus le choix – totalement dégoutté.

  2. Je suis ravi de lire que l’ “engagement personnel hors-normes” de M. Levrat a été valorisé par une augmentation salariale de 18%. Cela veut-il donc dire que tout le reste du personnel soignant, en particulier ceux en bas de l’échelle hiérarchique et salariale, va aussi recevoir une telle augmentation? C’est une récompense méritée pour leur engagement et dévouement pendant cette pandémie! Pardon! Que dîtes-vous? Ils n’auront que droit à des applaudissements aux fenêtres?! Ah désolé, j’ai dû mal comprendre..

Laisser un commentaire