Affaire Maudet: des membres du PLR veulent une assemblée générale extraordinaire

Une récolte de signatures a abouti. Les membres du parti devraient normalement pouvoir entendre le conseiller d'Etat prochainement.
Grégoire Barbey

Qui décidera de l’avenir de Pierre Maudet au Conseil d’Etat? Alors que le comité directeur du Parti libéral-radical devrait potentiellement statuer vendredi matin, des membres font circuler depuis ce mardi 20 novembre une demande d’assemblée générale extraordinaire, se fondant sur les statuts du parti. Les instigateurs de cette démarche, évoquée depuis plusieurs mois selon nos informations, souhaitent que Pierre Maudet s’exprime devant les membres du parti pour que l’assemblée extraordinaire puisse décider de maintenir sa confiance ou au contraire exprimer sa défiance à l’égard du conseiller d’Etat. D’après de nombreuses discussions avec des membres du parti, issus tant des rangs libéraux que radicaux, beaucoup sont persuadés que la base du PLR est favorable au maintien de Pierre Maudet au Conseil d’Etat. Toutefois, personne n’exclut qu’à l’occasion d’un «débat démocratique devant l’organe suprême du parti», les militants décident de demander à l’élu libéral-radical de tirer sa révérence. Du côté des personnes qui s’occupent de récolter les signatures, on estime que les 50 paraphes nécessaires seront obtenus aujourd’hui.

Compte tenu des révélations faites par la Tribune de Genève dans son édition du mercredi 21 novembre, la présidence du parti aura toute latitude de défendre son point de vue devant les membres, de façon à leur permettre de s’exprimer en ayant entendu à la fois Pierre Maudet et la direction du PLR, précise un élu qui souhaite rester anonyme. «C’est la seule façon de décider démocratiquement de l’avenir d’une personnalité aussi importante que Pierre Maudet», glisse un autre membre.

N’est-ce pas Pierre Maudet lui-même qui organise cette récolte de signatures dans le but de déstabiliser la présidence du parti? Dans l’entourage du ministre, la réponse est clairement négative. Selon plusieurs sources, l’élu se refusait depuis plusieurs mois à saisir l’assemblée générale. «En fait, Pierre Maudet est tétanisé. Il se fait discret et craint de prendre la moindre initiative, de peur de nuire à la procédure du Ministère public et à ses chances d’être blanchi. Il marche sur un terrain miné», confie un proche. Ce dernier aimerait d’ailleurs que le conseiller d’Etat prenne toute la mesure de la situation et qu’il se montre plus offensif pour protéger son honneur.

Du côté de la présidence, l’un des membres estime que chaque instance du parti doit prendre ses responsabilités. Contrairement à ce que pensent les membres qui récoltent les signatures demandant une assemblée générale extraordinaire, rien n’exclut que le comité directeur prenne une décision formelle vendredi. Un tel scénario, si l’assemblée générale extraordinaire devait exprimer ultérieurement son soutien à Pierre Maudet contre l’avis du comité directeur, plongerait le parti dans un profond marasme. Certains aimeraient d’ailleurs que cette assemblée fasse tomber la présidence, jugée ouvertement hostile à Pierre Maudet. La demande faite notamment par la conseillère d’Etat Nathalie Fontanet durant le comité directeur de mardi de constituer un «comité des sages» pour débattre du cas de Pierre Maudet a d’ailleurs été perçu comme un désaveu cinglant de la présidence. D’autres pensent au contraire que les différentes instances dirigeantes du PLR ont enfin pris la mesure de l’embarras dans lequel Pierre Maudet plonge les siens et qu’il est dès lors normal qu’elles agissent afin de limiter les dégâts, notamment s’agissant des élections fédérales de l’an prochain.

Si l’avenir de Pierre Maudet au Conseil d’Etat demeure incertain, l’agitation qui secoue son parti prouve que sa famille politique n’est pas près de retrouver sa sérénité rapidement, et ce peu importe l’issue de la réunion du comité directeur de vendredi matin.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Partager cet article

Facebook 0
Google+ 0
Twitter
Imprimer
Email

Laisser un commentaire